Si la grammaire était inutile