Relation est d’une certaine manière ce qui qualifie chaque possible « être ici » de l’homme. Le thème de la relation est central dans la ré exion philosophique dès ses débuts pour discuter le rapport de l’Un et du multiple. Dans la philosophie chrétienne du Moyen Âge, le problème de la relation devient plus impératif. Il s’agit de considérer le rapport à un début, à un Dieu créateur dans une relation active (d’amour) avec l’homme. Comment penser cette relation ? Surtout, comment parler d’une relation qui tient en elle-même l’ensemble des termes – l’Un et le multiple, le créateur et les êtres créés, les éléments de la relation – qui la quali ent ?

Au début était la relation ? Convenientia et aptum chez Augustin d’Hippone

MARIANELLI, Massimiliano
2016-01-01

Abstract

Relation est d’une certaine manière ce qui qualifie chaque possible « être ici » de l’homme. Le thème de la relation est central dans la ré exion philosophique dès ses débuts pour discuter le rapport de l’Un et du multiple. Dans la philosophie chrétienne du Moyen Âge, le problème de la relation devient plus impératif. Il s’agit de considérer le rapport à un début, à un Dieu créateur dans une relation active (d’amour) avec l’homme. Comment penser cette relation ? Surtout, comment parler d’une relation qui tient en elle-même l’ensemble des termes – l’Un et le multiple, le créateur et les êtres créés, les éléments de la relation – qui la quali ent ?
File in questo prodotto:
Non ci sono file associati a questo prodotto.

I documenti in IRIS sono protetti da copyright e tutti i diritti sono riservati, salvo diversa indicazione.

Utilizza questo identificativo per citare o creare un link a questo documento: https://hdl.handle.net/11391/1380169
Citazioni
  • ???jsp.display-item.citation.pmc??? ND
  • Scopus 0
  • ???jsp.display-item.citation.isi??? ND
social impact