Un défi pour la sociologie : sécurité et formation entre réel et imaginaire